vendredi 22 décembre 2017

Humaines, trop humaines

 

Je m'appelle Agnès Cleyre et je suis une sorcière. Une vraie cette fois. Ignorée durant toute mon existence par mes consœurs, voilà que la Grande Mère a enfin décidé de m'intégrer dans un convent. Mais pas le temps de m'interroger sur cet étrange revirement de situation. Au même moment, tous les vampires du Cénacle Majeur viennent de périr dans un mystérieux attentat, laissant à l'étude notariale de mon oncle la délicate question de la succession à régler et la garde d'un étrange coffre qui attire bien des convoitises. Serait-ce à cause de lui d'ailleurs qu'une pieuvre géante de l'espace s'est mise en tête de nous rayer de la surface de la Terre ?
 
Ma parole, tout l'AlterMonde semble devenir fou au même moment.

Il ne manquerait plus que la fin du monde...

#Comment ce livre m'est-il tombé entre les mains ?

 

Humaines, trop humaines m'a été proposé par les éditions Actusf en service de presse. En lisant la quatrième de couverture, je n'ai pas hésité longtemps. Encore merci à eux pour leur confiance !
 

#Voyage surréaliste en compagnie d'immortels

 

J'adore la plume de Jeanne A. Debats, qu'on se le dise. Pleine d'humour et de piquant, elle sait apporter le ton parfaitement adéquat à la situation pour donner au texte l'intensité ou la légèreté qu'il mérite. J'ai réellement passé un excellent moment à la lecture de ce texte et à savourer l'humour qui est présent à travers tout le texte. Entre les dialogues pleins de répartie, le récit plein de saveur et la grande qualité de l'écriture de l'auteur, difficile de passer un mauvais moment !

Humaines, trop humaines nous entraîne dans une intrigue qui a la particularité - et la grande qualité - de ne se dévoiler que petit à petit. Difficile d'imaginer au début du roman quelle ampleur l'histoire va prendre ! Jeanne A. Debats maîtrise son récit, et ça se voit.


L'auteur utilise merveilleusement bien le fantastique dans son texte, en particulier pour expliquer des incohérences côté croyances. L'Altermonde, ses Instances et ses habitants vivant en quelque sorts imbriqués dans notre univers est une excellente idée qui donne de l'épaisseur au récit. Toutes les croyances, mythologies et créatures comme les vampires y sont réunis et naviguent d'une réalité à l'autre.

L'histoire est peuplée de personnages attachants, forts, inspirants, drôles, énervants, attirants, intriguants... Bref, de protagonistes incroyablement vivants et réussis dans leur construction. Agnès, l'héroïne est particulièrement bien construite. On a suivi son évolution à travers trois romans - Humaines, trop humaines est le troisième tome d'une trilogie. Ici, elle arrive à une sorte d'apogée lors de laquelle les voiles du mystère tombe. C'est par elle qu'intervient la dimension mythologique du texte. Elle est épique et m'a proprement fascinée.

#En bref


Humaines, trop humaines est un récit extraordinaire qui nous entraîne dans une aventure épique à la dimension mythologique. Entre les personnages hauts en couleurs et l'intrigue captivante, ce roman est un coup de cœur pour moi !

Bien entendu, je vous le conseille !

1 commentaire:

  1. J'ai beaucoup aimé les deux premiers, il faut que je me mette à celui-ci !

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)