mercredi 23 novembre 2016

La Part des ombres Tome 1


La Goranie était jadis une terre de conquérants, elle n'est plus aujourd'hui qu'un pays occupé, avec à sa tête un roi fantoche. Dix ans déjà que les Traceurs, peuple guerrier descendu des montagnes pour " pacifier " le pays, règnent en maîtres sur le royaume. Discipline, terreur, corruption, tout semble fonctionner sans le moindre accroc jusqu'au jour où tout bascule. Une noce qui tourne au drame, un massacre tenu secret... et un homme qui se dit revenu d'entre les morts, pour lever le peuple contre l'occupant. On l'appelle le Fantôme, et pour animer la lame de fond qui renversera le régime, il a besoin de combattants – des mercenaires de haut niveau, capables d'encadrer, de former, et d'affronter les terribles guerriers de la Trace. C'est ainsi qu'entrent en scène trois personnages venus des quatre coins du monde (et surtout des autres séries de Gabriel Katz) : une maîtresse de guerre, un gladiateur de haute volée et... un beau gosse qui ne sait pas très bien comment il s'est fait entraîner là-dedans.

Une grande aventure se dessine entre ces personnages...


#Comment ce livre m'est-il tombé entre les mains ?


Il s'agit d'un service de presse qui m'a gentiment été proposé par les éditions Scrinéo. Appréciant particulièrement l'écriture de Gabriel Katz - comme en attestent ces chroniques - j'ai sauté sur l'occasion. Merci à Scrinéo !

#Vous les avez aimés, ils reviennent !


Parce que les lecteur de la première heure le savent (peut-être), les protagonistes appartiennent aux autres romans fantasy de Gabriel Katz. L'auteur fait en effet évoluer toutes ses histoires dans un univers unique, ce qui permet de telles rencontres garanties sans aucun Deus Ex. Donc, presque aucun besoin de les présenter, on peut se consacrer entièrement à l'action ! Et le texte bouillonne entre coups d'éclat et préparation. Quel plaisir également d'assister à la rencontre puis aux interactions entre les protagonistes tous hauts en couleurs.

Comme d'habitude, les personnages sont bien campés et même si on les connaît déjà, les redécouvrir dans un nouvel environnement se révèle au final tout aussi intéressant que si on les découvrait pour la première fois. Et surtout, ils possèdent d'autant plus d'épaisseur que cette redécouverte s'ajoute à ce que l'on savait déjà d'eux.

L'accent est mis sur l'action de l'histoire et le rythme de lecture est effréné. L'histoire est menée de manière à ce que les péripéties soient disséminées de manière cohérente et relativement homogène sur toute la durée du récit. Bien entendu, on retrouve les cliffhangers qui font hurler et les chapitres - très courts qui plus est - sont rédigés de telle manière que ce premier tome de La Part des ombres soit un page-turner. Vous savez, ce genre de récit qu'on ne peut presque pas reposer avant la fin.

Et quel plaisir de retrouver l'écriture légère et affûtée de Gabriel Katz. Cette fluidité m'avait manquée, je dois l'avouer. On s'y laisse couler avec une étonnante facilité pour arriver à la fin du récit sans même s'en rendre compte.

#En Bref


Le premier tome de La Part des Ombres est un habile mélange entre nostalgie avec des personnages connus et attrait de la nouveauté grâce à des aventures et un environnement inédits. Si vous aimez déjà Gabriel Katz, je n'aurai pas à insister beaucoup pour vous inciter à ouvrir ce livre. Et si vous ne le connaissez pas... Eh bien n'attendez pas !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)