mercredi 27 juillet 2016

Le personnage qui fait la différence...


Afficher l'image d'origine

Dans tous les livres que l'on peut lire, il arrive que certains personnages sortent du lot. Qu'il s'agisse de leur caractère ou des péripéties qu'ils surmontent, ils possède ce petit "truc" en plus qui fait qu'on s'attache très fort à eux, parfois malgré nous. Voici le premier article d'une série qui rendra hommage aux personnages que j'apprécie le plus dans la littérature. Et pour bien commencer, un personnage emblématique de l’œuvre de Sir Pratchett :


La Mort*

*Un mâle, un mâle nécessaire.




Préambule


POUR RENDRE VÉRITABLEMENT HOMMAGE AU PERSONNAGE, IL AURAIT FALLU QUE JE N’ÉCRIVE QU'EN MAJUSCULES. Mais par respect pour vos yeux, je n'en ferai rien.

Fiche signalétique

Identité complète : La Mort
Habitat : Lieu entièrement constitué de nuances de noir (celles qui cherchent du Grey, partez tout de suite) accessible uniquement à dos de Bigadin, sa fidèle monture.
Apparence : Que du classique : une forme squelettique couverte d'une grande cape noire, une faux capable de trancher l'existence et la réalité à la main. Et aussi des lueurs bleues au fond des orbites.

La Mort (toujours avec une majuscule, c'est un personnage !) a plusieurs compagnons. Sa monture, mais aussi Ysabel, sa fille adoptive, son apprenti, son serviteur et ses collègues, la Mort-Aux-Rats et la Mort-Aux-Puces. Autant vous dire qu'elle est bien entourée.

Pourquoi ce personnage ?

Je vous vois venir : "ouais, tu l'aimes bien parce que c'est le méchant et qu'elle tue tout le monde". EH BIEN NON. Qu'on se le dise, la Mort n'est pas le méchant de l'univers de Pratchett. Si j'aime tant ce personnage, c'est pour d'autres raisons.

Malgré sa nature et son rôle ( qui ne font qu'un après tout), la Mort est éminemment humaine. Peut-être qu'à force de côtoyer des âmes d'hommes et de femmes, ça a fini par déteindre. Il se sent fatigué, a besoin de prendre des vacances et sa retraite. Et surtout, il a besoin d'être entouré (cf la partie précédente). Pratchett a réussi à faire passer énormément de sentiments, d'émotions à travers ce personnage. Mieux, il a réussi à rendre La Mort attachant. Fallait le faire.

Bien entendu, la Mort est un personnage central de toute la bibliographie du Disque-Monde et il apparaît dans la plupart des titres, ne serait-ce qu'en caméo. Mais Pratchett a eu l'idée de génie de lui consacrer quelques ouvrages, qui sont à mon sens les meilleurs. Allez savoir pourquoi... Attentions, meilleurs à l'échelle de l'écriture déjà mirifique de l'auteur.

De manière générale, la figure de la mort me plaît, car elle incarne l'objectivité la plus totale. Riche ou pauvre, truand ou personne honnête, chacun y passera. Bien souvent, elle n'a pas réellement de personnalité. Elle existe, c'est tout. Mais en en faisant un personnage, Pratchett a visé juste et a construit une entité dont les péripéties sont vraiment agréables à suivre.

Et vous, appréciez-vous ce personnage ? L’œuvre de Pratchett peut-être ? Dites-moi tout !

4 commentaires:

  1. Comme beaucoup, la mort est mon personnage préféré de Pratchett, ou en tout cas celui qui me touche le plus, il est tellement "humain". Je n'ai pas lu tous les romans qui lui sont consacrés, mais à chaque fois j'ai eu envie de le prendre dans mes bras et de lui faire un gros câlin ♥
    Et les caméos qu'il fait dans les autres romans me font toujours sourire :)

    (j'ai atterri sur cet article via le post que tu as mis sur Livraddict et du coup je vais continuer d'explorer ton blog, l'a l'air chouette)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est chouette de toute manière. :)
      Eh bien fais-toi plaisir, il t'est ouvert !

      Supprimer
  2. Moi aussi la Mort est mon personnage préféré de cette série ! Bon, pour l'instant, je n'ai lu que 5 tomes, mais cela a suffi pour me faire énormément apprécier ce personnage. Super article ! :-)

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)