mercredi 11 mai 2016

Les Chants de Felya


Aux confins de l'univers, loin du regard de la civilisation, se commettent les pires atrocités. Comme sur Felya, une planète d'extraction minière où la puissante compagnie Fetexport exploite toutes les ressources à sa portée : minérales, animales, végétales... et humaines. Pour les tribus indigènes, divisées, toute résistance est vaine. Que peuvent des lances contre des tanks et des hélicoptères ? Les unes après les autres, elles passent sous le joug de la compagnie : les hommes rejoignent les rangs de leur armée, les femmes leurs bordels. Puni pour avoir enfreint les coutumes de son peuple, le jeune Lorin doit prouver son attachement aux siens. Dans sa quête, il rencontrera Soheil, issue de la tribu des tailleurs de sel. Tous deux devront mettre de côté leurs différences s'ils veulent survivre aux épreuves dressées sur leur chemin. 

Et de leur amour naîtra peut-être l'étincelle de la rébellion, l'espoir attendu par toute une planète...



# Comment ce livre m'est-il tombé entre les mains ?

J'ai plusieurs fois entendu parler (en bien) de Laurent Genefort sans avoir eu l'occasion de le lire. Autant dire que je partais avec seulement un a priori positif mais aucune idée préconçue, en bien ou en mal. Je remercie Le Livre de Poche de m'avoir offert l'opportunité de découvrir cet auteur et ce titre ô combien intéressant !

# Portrait pessimiste de l'espèce humaine

Intéressant, mais guère flatteur concernant l'espèce humaine. Pas le genre de roman dont on ressort plein de philanthropie, tout au contraire. Mais qui donne à réfléchir, ça oui. On a beau transposer l'humanité dans un nouvel univers, il reste égal à lui-même si on lui donne un tant soit peu de pouvoir. Esclavage, torture mentale et physique, viol, racisme, xénophobie... rien n'est épargné à l'humanité qui est vraiment montrée sous son pire aspect.

On perçoit cet aspect à travers les yeux des peuples autochtones de Felya, particulièrement Lorin. Personnage plutôt attachant s'il en est, sûrement le plus attachant des trois histoires à mon sens. Et sans doute le protagoniste le plus fouillé et le mieux construit du texte. On suit ses péripéties et les épreuves qu'il traverse en se mettant à sa place. Et bien sûr, on ne peut s'empêcher de compatir à ses souffrances et ses humiliations. Ses réactions, ainsi que celles des autres personnages (malheureusement) sont vraiment crédibles et ce réalisme fait la grande force de cette histoire, mais aussi le talent de l'auteur.

Il s'agit d'un texte très complexe et l'intrigue se construit petit à petit autour d'un couple de personnages. J'avoue avoir été un peu déroutée en entrant dans l'histoire, car on atterrit au beau milieu d'un monde et on en découvre la richesse en mettant nos pas dans ceux des personnages. Cet univers est très développé et le choc des cultures est vraiment intéressant et très instructif. Mais cette plongée dans l'inconnu est loin d'être désagréable, bien au contraire.

Petit bemol, Laurent Genefort a utilisé quelques raccourcis totalement superficiels, comme pour éviter de développer certains passages de son histoire. Si j'ai apprécié son écriture de manière générale, ces ellipses ont un peu gâché ma lecture.

# En Bref

J'ai globalement apprécié cette histoire. Les personnages sont vraiment très bien construits et l'histoire est à la fois intéressante, facile à suivre et instructive. Mis à part les raccourcis abusif pris par l'auteur dans le texte, oui, je vous conseille Les Chants de Felya.

Les Chants de Felya.- Laurent Genefort.- Ed. Le Livre de Poche.- Disponible

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)