jeudi 21 avril 2016

Eos


Eos, adolescent orphelin, quitte la mère-patrie pour le Val-de-la-lune avec son oncle et ses amis, alors que dans les hautes sphères, les oracles prédisent que les Ombres sont en mouvement. Eos et sa colonie sont victimes d'une attaque par des créatures monstrueuses. Le jeune homme se révèle un combattant sans pitié et fait une rencontre bouleversante, celle de la reine déchue Ouraorc.


Arriveront-ils à lever le voile du mystère entourant cette créature et son mystérieux artefact ?




# Comment ce livre m'est-il tombé entre les mains ?

Il s'agit d'un envoi de la part des éditions Mnémos qui me font confiance depuis quelques années déjà... Le temps passe affreusement vite ! Eos a été décrit comme un coup de coeur, presque celui de l'année 2016. J'avais donc vraiment hâte de le commencer.

Eos dessine un univers inconnu, mystérieux, peuplé de créatures non moins étranges. Un univers au final peu décrit mais qui semble receler bien des non-dits. Aucune carte, pas la moindre explication historique ou immersion géographiques. J'ai été plutôt perdue, ce dès le début de cette lecture. Pas vraiment un bon point de départ, mais passons. Je me suis tout de même accrochée, pas mon genre de laisser tomber un livre à la première difficulté !

J'ai eu beaucoup de mal avec l'écriture de l'auteur. Je dois reconnaître une certaine poésie dans sa plume. Néanmoins, sa tendance à l'envolée lyrique m'a lassée à terme. Je suis une immense fan de J.R.R. Tolkien et sa tendance à la description ne le rebute pas, bien au contraire. Mais ici, l'auteur utilise des poncifs et à force le ton devient plus grandiloquent que vraiment poétique.

C'est vraiment dommage, ce monde trop peu exploité. Car ce qui est esquissé est vraiment intéressant : les croyances m'ont l'air très développées, il y a un jeu socio-politique qui se dessine, la magie est là en filigrane et les créatures de la fantasy classique m'ont l'air d'appartenir - plus ou moins en tout cas, à la légende. Peut-être dans le prochain tome, cela dit !

Malgré tout, il s'agit d'une histoire qui se lit assez vite. L'intrigue est relevée et donne envie de la suivre. Les actions sont bien placées pour relancer l'intérêt du lecteur et l'humour est là au bon moment et sait faire ressortir une étincelle dans la noirceur d'une situation.

Les personnages quant à eux manquent vraiment de relief. On note bien quelques uns d'entre eux qui sortent du lot, comme s'ils avaient été davantage travaillés que les autres. Ceux-ci semblent vraiment humains, avec leurs peurs, leur capacité de raisonnement et leur humour
J'ai par contre eu un énorme problème avec Eos, le personnage principal. D'adolescent orphelin et taciturne, il devient psychopathe. Et cela ne me semble pas crédible : difficile d'imaginer qu'un choc, aussi puissant soit-il, puisse autant transformer quelqu'un. C'est juste dommage car son destin est plein de promesses pour le prochain tome. Difficile de cerner la personnalité de ce personnage et impossible de s'attacher à lui. Il m'est juste apparu antipathique du début à la fin. Seules les raisons pour lesquelles je ne l'ai pas apprécié ont évolué.

#En bref


Je suis plutôt partagée à propos de ce titre. Il se situe dans un univers plein de promesses et de mystères encore non dévoilées par l'auteur. L'intrigue et le rythme créent une lecture agréable et on note même une pointe d'humour. Néanmoins, le protagoniste me pose problème. J'ignore si on en apprendra plus à son propos dans le prochain tome, mais j'ai du mal avec sa soudaine et peu crédible évolution.

Eos.- G.D. Arthur.- Ed. Mnémos

1 commentaire:

  1. J'ai vraiment hâte de le lire il est dans ma PAL Imaginales.
    J'ai hâte parce-que il y a tellement d'avis différents que je suis très curieuse. Et j'ai un peu peur aussi de faire partie des déçus...

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)