mercredi 11 novembre 2015

D'un monde à l'autre

Couverture La Quête d'Ewilan, tome 1 : D'un monde à l'autre


Quand Camille vit le poids lourd qui fonçait droit sur elle, elle se figea au milieu de la chaussée. Son irrépressible curiosité l'empêcha de fermer les yeux et elle n'eut pas le temps de crier... Non, elle se retrouva couchée à plat ventre dans une forêt inconnue plantée d'arbres immenses. Te voici donc, Ewilan. Nous t'avons longtemps cherchée, mes frères et moi, afin d'achever ce qui avait été commencé, mais tu étais introuvable...





Il fallait bien que je m'essaie un jour aux texte de Pierre Bottero, oeuvre destinée à la jeunesse très appréciée par beaucoup. Eh bien... je reste plus que mitigée à la sortie de cette lecture. C'est parti.

L'écriture d'abord. J'ai dès les premières pages été surprise - et pas forcément dans le bon sens du terme - par la platitude de l'écriture. Je le confesse, j'ai plusieurs fois été tentée d'abandonner ma lecture. Mais je n'aime pas faire ça et je me suis acharnée. Une fois mis de côté les maladresses et la platitude du style, j'ai pu me concentrer sur l'histoire.

Ce récit est entièrement consacré à la découverte de cet univers parallèle, celui d'Ewilan, ainsi que des tenants et aboutissants de la réelle personnalité de la jeune fille. Là je dois l'avouer, j'ai été séduite par cet univers, sa construction et son bestiaire. Les créatures sont très intéressantes et mériteraient de plus amples illustrations à travers des dessins scientifiques à l'intérieur du roman à mon sens.

Globalement, l'histoire quant à elle est remplie de rebondissements qui se succèdent rapidement. Elle est certes plutôt agréable à suivre, mais de trop grandes ellipses et un manque de fluidité dans l'enchaînement des épisodes gâchent largement l'ensemble. Bon, disons qu'on a pas le temps de s'ennuyer...

Et il faut aussi évoquer le manque de crédibilité de certains éléments de l'histoire. La jeune fille possédant des connaissances étendues dignes d'un vieil érudit alors qu'elle est seulement âgée de 13 ans par exemple. L'auteur a tendance à confondre érudition et intelligence surdéveloppée. Que Camille possède cette dernière ainsi qu'une énorme capacité d'apprentissage passe encore. Mais là... il ne faut pas abuser. De la même manière, certains passages dangereux pour les protagonistes se résolvent bien trop rapidement par ce qui semble être un Deus ex machina injustifié et qui dévoile un vide narratif.

Les personnages sont au final très superficiels et psychologiquement très peu développés. Comme pour les actions, dialogues et interactions sont plutôt vides, comme si l'auteur n'avait pas voulu s'encombrer de ces détails. Leurs réactions ne sont pas tout le temps réalistes et crédibles, notamment pour Bjorn. Peut-être s'agit-il d'une astuce narrative, mais j'en doute.

Mais pour terminer sur une note positive, il est important d'évoquer le système de magie très poétique mis en place par Pierre Bottero : le dessin. Les praticiens du Dessin semblent capables de mettre en oeuvre des actions formidables, à dimension mythique, juste en les concevant dans leur esprit. C'est un système très intéressant et laisse entrevoir des possibilités qui, je l'espère, prendront vie dans les prochains tomes.

#En bref

Cette lecture m'a-t-elle rebutée ? Pas totalement. L'univers de Pierre Bottero possède des points forts qu'il ne faut pas placer derrière les faiblesses de son écriture. Le Dessin et le monde fantastique sont tout simplement très originaux et j'ai apprécié me trouver dedans.
Si vous souhaitez vous lancer dans cette lecture, faites l'effort de vous concentrer sur l'univers et pas sur l'écriture. Sinon, l'envie d'abandon vous guettera... 

La quête d'Ewilan.- D'un monde à l'autre.- Pierre Bottero.- Ed. Rageot.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)