mercredi 28 octobre 2015

Le liseur du 6h27

Couverture Le liseur du 6h27

«Voilà, on voulait vous dire, on aime bien ce que vous faites. Ça nous fait drôlement du bien. 
Ça va bientôt faire un an que Josette et moi, on vient vous écouter tous les lundis et jeudis matin.» 
Sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6 h 27 quelques pages rescapées de livres voués à la destruction. Ce curieux passe-temps va l’amener à faire la connaissance de personnages hauts en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie. 

Un concentré de bonne humeur, plein de tendresse et d’humanité.


Comment suis-je tombée sur ce livre ? Pas vraiment par hasard. Folio a vraiment réussi sa campagne de communication sur Instagram à propos de ce titre qui a fini par m'intriguer. Puis, j'en ai lu beaucoup de bien. Alors, pourquoi ne pas tenter, me suis-je dit. 

Je ne suis pas loin du coup de cœur après cette lecture. Le liseur du 6h27 est une histoire touchante et émouvante sans pour autant tomber dans la niaiserie. C'est une véritable tranche de vie jusque dans le moindre détail que nous propose Jean-Paul Didierlaurent. Celle de Guylain, un jeune homme passionné par la lecture des livres qu'il doit détruire. Alors, il sauve du pilon quelques feuilles miraculeusement épargnées des crocs acérés de la Bête.

Le personnage est certes un peu évoqué superficiellement dans le récit avec un accent mis plutôt sur certains aspects de sa personne. Mais ce qui est donné à voir est touchant et étonnamment réaliste. J'aimerais bien croiser un tel personnage qui cache beaucoup plus que ce qu'il donne à voir, comprenez à lire, au premier abord. 

J'ai vraiment suivi avec grand plaisir la vie quotidienne de Guylain, de son travail à ses péripéties livresque en passant par ses amours pour Julie. L'écriture est légère, l'histoire facile à suivre et propose une galerie de personnages hauts en couleurs et amusants, chacun à son niveau. Le liseur du 6h27 est un récit très poétique, optimiste, un bonheur à lire après une journée de travail plate et grise. Un peu comme si le retour du travail était un peu plus coloré. 

Je l'ai dit plus haut, ce roman a su me toucher avec sa chute qui laisse le champ libre au lecteur pour imaginer la suite. Guylain réussira-t-il dans son entreprise amoureuse ? Je ne vous en dit pas plus et vous laisse lire ce très bon texte.

#En Bref

Je vous l'avez dit, Le liseur du 6h27 est presque un coup de cœur pour moi. Je vous conseille donc vivement cette lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)