jeudi 24 septembre 2015

The book of Ivy

Couverture The Book of Ivy, tome 1

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Je suis toujours un peu sceptique lorsque j'aborde un roman parlant d'une histoire sentimentale, avec des adolescents en prime. Je ne suis pas une grande amatrice de ce genre d'histoires. Mais je dois dire que cette histoire a été au final plutôt sympathique.

Contrairement à d'autres romans traduits vraisemblablement à la hâte, celle de ce texte semble plutôt bonne. L'écriture est plutôt classique mais reste efficace et sert l'histoire en donnant une lecture très fluide qui donne envie de suivre l'intrigue jusqu'au bout du livre.

Celle-ci est plutôt cousue de fil blanc, il faut l'avouer. Néanmoins, la manière d'y arriver étant pour moi aussi importante que le but, j'ai apprécié l'évolution de cette histoire et le passage d'Ivy de l'autre côté du miroir des apparences. Celle-ci découvre que le monde est autrement plus compliqué que son environnement immédiat. 
Mais le message sous-jacent est pour moi le plus important : aller au-delà des apparences et apprendre à évaluer une situation par soi-même sans œillères comme celles qu'Ivy portait. 

Ivy est un personnage intéressant tant dans sa construction initiale que dans son évolution psychologique : la voir ouvrir les yeux sur la vérité du monde et perdre les certitudes forgées par sa famille. Cet effondrement assorti d'une prise de conscience douloureuse est bien rendu par l'auteur qui a accompli un bon travail d'écriture sur ce point. 

Cet univers juste ébauché est intéressant. Post-apocalyptique, la vie a repris ses droits et les gens vivent dans un confort relatif. Bien entendu, un interdit absolu est posé sur l'extérieur où seuls vont les gens exilés. Un poncif usé bien entendu, mais pas désagréable pour autant. 

#En Bref

The Book of Ivy est une bonne lecture. Rien de très suprenant ni de vraiment originale mais j'ai passé un sympathique moment en compagnie d'Ivy et de son évolution psychologique. 
Je vous conseille cette histoire, mais n'espérez pas être vraiment surpris !

1 commentaire:

  1. Tout le monde parle de ce livre et les avis sont très bons ! Il va falloir que je me lance !!

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)