mercredi 29 avril 2015

Hantise

Couverture Les héritiers de l'aube, tome 3 : Hantise

Versailles, 1672. 

Des lettres saisies au décès de l'officier Sainte-Croix déclenchent un scandale retentissant. Tous s'en avisent, poisons, vengeances et messes noires gangrènent la cour de Louis XIV. Débarqués de Londres, les Héritiers se retrouvent aux abois. La famille est brisée. Privés des talents d'Alex et de Laure, blessée, ils ont peu d'espoir de conquérir la Pierre d'Émeraude. 
Seul un Primo-Sorcier pourrait les aider, mais le comte de Saint-Germain est censé naître dans vingt ans. Au coeur de ce monde fait d'intrigues, d'autres démons que les Fomoré perpétuent le Mal. Sainte-Croix n'a pas rendu son dernier souffle ensorcelé. Nos héros vont l'apprendre à leurs dépens, un maître des rituels satanistes se moque de la mort.


Troisième (et dernier ?) volet des aventures des Héritiers à travers l'espace et le temps. Ce tome adopte une tonalité beaucoup plus sombre et l'histoire se déroule dans une ambiance plutôt oppressante. Il faut dire que l'ambiance n'est pas au beau fixe depuis la fin de leur précédente aventure. Dont je ne vous dirai rien, je vous invite à lire le second tome !

Le passage entre cette histoire et l'épisode précédent est plutôt brutal et on assiste à de nombreux changements dans l'histoire. Alex a rejoint le clan des Fomoré et les Héritiers se retrouvent seuls dans une époque dont ils ne connaissent que peu les mœurs et les habitude. Assister aux aventures de ces personnages a été un bon moment à lire, car Patrick Mc Spare a su relancer l'intrigue lorsqu'elle menaçait de s'essouffler et à créer des rebondissements aux endroits adéquats

L'auteur a su prendre son temps pour nous offrir une histoire à l'intrigue bien bâtie dont le rythme va croissant jusqu'à s'emballer dans les dernière pages du livre pour nous offrir un bon final. Malgré tout, je m'attendais à une conclusion plus éclatante d'actions et de révélations. Petite déception pour moi de ce côté là.

J'apprécie, comme dans les tomes précédents, le traitement psychologique des personnages. Celui-ci est central dans l'histoire et m'a paru très bien traité. C'est avec attention, parfois même avec plaisir que j'ai suivi les évolutions, circonvolutions et doutes des personnages sur un plan mental. Patrick Mc Spare a réussi à transmettre une empathie qui dépasse le cadre de l'histoire et touche le lecteur. On assiste également à la dualité nouvelle d'Alex, j'ai apprécié le traitement de cette particularité. 

L'écriture de ce roman enfin est vraiment fluide, donne clairement envie d'aller plus loin dans sa lecture. Et si on peut relever quelques tics d'écriture, ils ne gâchent en rien cette lecture. Jamais deux sans trois, Patrick Mc Spare propose un environnement historique dans lequel on a l'impression d'évoluer tant il est bien décrit et documenté. Le Paris du XVIIe siècle, avec ses cours des miracles est captivant, et j'aurais aimé l'explorer, bien à l'abri derrière les pages du roman.

Les Héritiers de l'Aube est une trilogie prenante. Si certains des personnages principaux peuvent être un peu énervants, comme Alex, assister à leur adaptation à des environnements qu'ils ne connaissent pas est une expérience vraiment très intéressante. On peut aisément s'imaginer à leur place et réfléchir à la réaction que nous aurions nous-mêmes. 
Finalement, l'histoire se répète. Il ne faut pas s'attendre à du nouveau à chaque tome concernant l'intrigue, puisque la quête s'étend sur les trois volets de la trilogie. Voir à chaque fois la pierre d'émeraude s'échapper dans une autre époque est un peu lassant, il faut l'avouer. Alors on se rabat sur l'instant présent. Heureusement, les péripéties ponctuelles, qui se superposent parfois à l'Histoire, sont fort intéressante.
J'ai particulièrement apprécié toute la dimension celtique en trame de fond de l'histoire, mais j'aurais aimé assister à davantage de scènes se déroulant à cette époque. Il y a aussi les personnages historique que l'on rencontre durant cette histoire. C'a été un véritable plaisir de lire ces rencontres avec Nicolas Flamel et Raspoutine. 

#En Bref

De manière générale, je conseillerais la lecture de cette trilogie à tous ceux, adolescents ou adultes qui apprécient les récits d'aventures à où l'Histoire est revisitée. Il y a de petits couacs, mais rien de redhibitoire à mes yeux. Les Héritiers de l'Aube est une trilogie très bien documentée, et ça se voit. 
Une bonne lecture en somme !

Les Héritiers de l'Aube T3 - Hantise.- Patrick Mc Spare.- Ed. Scrinéo. - 400 pages

4 commentaires:

  1. J'aime bien cette saga, même si mon préféré reste le tome 2 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, j'ai adoré le personnage de Raspoutine, et le retour avec Merlin :)

      Supprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)