dimanche 16 novembre 2014

L'Homme des morts


L'infection zombie a séparé les États-Unis en deux. L'Est, la Zone Libre, est complètement bouclé : personne n'y entre, personne n'en sort. L'Ouest, la Zone Occupée, a été abandonné aux morts.
Henry Marco est pourtant resté dans le Nevada. Mercenaire au service des familles de l'Est, il traque et tue les zombies qu'on lui désigne, permettant aux proches de faire leur deuil.
Maintenant le Ministère de l'Intérieur a besoin de lui pour une mission délicate : retourner en Californie, où tout a commencé. Retrouver un homme. Rapporter un secret.
Mais dans l'Ouest ravagé de l'Amérique, tout est possible. Surtout le pire.


Des zombies, mais pas que ! Parce que L'Homme des morts n'est pas seulement un roman de survie. Vous ne trouverez pas non plus d'apocalypse et d'invasion zombie détruisant tout sur son passage. En bref, ce n'est pas une histoire comme tout ce qu'on a pu lire jusque là. Attention, je ne dénigre pas le genre, j'ai moi-même pu apprécier certains titres du genre, que ce soit en comics, dans la littérature, au cinéma ou à la télévision.

Ici, on suit le quotidien d'un homme qui s'est donné pour mission (et métier) d'assurer aux vivants restés dans les zones civilisées que leurs proches sont morts et le restent. En gros, il tue des zombies en particulier contre de l'argent. Mais cela serait trop simple si le roman ne racontait que sont histoire… Son travail est découvert par un organisme officiel chargé de faire respecter la loi, et cela va le plonger dans une situation pour le moins... dangereuse. Accompagné d'un mystérieux asiatique dont il ne sait rien, Henri Marco devra retourner à la source de l'infection ' »zombiesque » pour prélever un échantillon qui servira à créer un antidote. 
Car oui, Henri Marco, ancien chirurgien, cet homme tourmenté par la disparition de sa femme et de sa fille, est le seul à connaître celui qui possède le possible antidote... Avouez que vous préférez rester bien au chaud chez vous !:)

L'histoire se construit donc autour de ce nœud, et l'auteur nous fait progresser au rythme du périple des deux compagnons malgré eux. L'ambiance qui plane est lourde, et j'avoue m'être parfois sentie mal lors de cette lecture. Le danger est partout et surgit au détour d'une page ou d'un chapitre. En un mot comme en cent, vous ne serez pas tranquille en lisant l'Homme des Morts ! La narration de qualité couplée aux nombreux rebondissements et au danger imminent font vraiment de L'Homme des morts une histoire de qualité.

Enfin, je dois souligner l'aspect humain très présent dans cette histoire. Que ce soit dans la psychologie d'Henri Marco, dans les relations qu'il entretient avec son compère d'infiltration ou dans la désillusion quotidienne du héros, on assiste à un véritable panorama de la part d'ombre de la psychologie humaine. Guère réjouissant c'est vrai, mais cela reste une belle histoire. De plus, le passé bien construit des deux protagonistes participe à la construction de la qualité du récit.

#En Bref

Si vous aimez les récits de zombie, L'Homme des morts en est un qui vaut le détour. Si en plus vous aimez les récits de zombie avec un petit truc en plus, c'est l'histoire qu'il vous faut ! De la tension, une ambiance comme il faut, avec une épaisseur psychologique. Vous êtes encore là ? Courez vite vous plonger dans ce roman !

L'Homme des morts.- V.M. Zito.- Ed. Le livre de poche

2 commentaires:

  1. Je l'ai lu il y a quelques mois et beaucoup aimé - pourtant sur le coup je l'ai emprunté parce que je cherchais un auteur en Z ! :p Finalement j'ai trouvé que c'était un roman de zombies très original et qui se lisait très bien.

    RépondreSupprimer
  2. Ca fait un moment que j'ai envie de le lire celui-là !

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)