mercredi 14 mai 2014

Accros du roc


Suzanne est une jeune étudiante discrète. Si discrète qu'elle devient très souvent invisible. Ses origines familiales sont un peu floues d'ailleurs... Un beau jour, la Mort aux Rats vient la chercher en couinant, Suzanne ne comprend pas un mot mais elle sent que quelque chose de grave et d'important se prépare. Un magnifique cheval blanc l'emmène à travers les airs jusqu'à une immense demeure : ah oui, il s'agit de la maison de la Mort. Son grand-père. Il vient d'avoir une petite crise existentielle et a délaissé ses affaires courantes. Suzanne doit assurer l'intérim. Pendant ce temps-là, à Ankh-Morpork, un jeune barde débarque en ville, accompagné de sa harpe et bien décidé à en jouer. En chemin vers la Guilde des Musiciens, il rencontre ses futurs acolytes, un troll et un nain, le premier tape sur des cailloux et le second s'essouffle dans un cor. Mais un accident est vite arrivé : le jeune barde perd son instrument et trouve à la place une guitare, animée semble-t-il d'une vie propre. Le premier concert - illégal - est un feu d'artifice le premier Groupe de rocs du Disque-Monde vient de se créer et fait un sacré remue-ménage à Ank-Morpork ! Mais cette guitare met le barde en danger de mort, et Suzanne devra intervenir... Roc and troll, quand tu nous tiens !


Je continue ma découverte du Disque-Monde à travers la série de la Mort. Quoi de mieux que de découvrir le monde qu'en voyageant sur le dos de Bigandin, un cheval capable de traverser l'univers pour se rendre d'un point à un autre (l'univers est bleu, rappelez-vous!)

La Mort est décidément un personnage que j'adore. On la croit prévisible et... mortelle. Mais elle se révèle pleine de surprise ! Après avoir pris des vacances pour pêcher à la mouche et avoir pris sa retraite, la mort disparaît purement et simplement du Disque-Monde, contraignant Suzanne, sa petite-fille à le remplacer !

Terry Pratchett nous fait donc voyager entre Suzanne qui découvre peu à peu la vérité sur sa famille, et un groupe de musique qui enchaîne les concerts et crée un nouveau genre musical : le roc.

Ce que j'aime le plus dans les livres de Pratchett – ce volume ne fait pas exception à la règle, c'est que le moindre événement crée un tollé et un émoi profond dans la population. Ici, il s'agit de la musique qui crée d'importants troubles dans le quotidien des auditeurs, à tel point que certains portent d'étranges vêtements cloutés et repeignent leur chambre en noir. Ce sont les réactions des magiciens de l'université qui sont les plus drôles.

Côté ambiance, on voyage entre des parties très drôles à d'autres plus émouvantes sur la relation d'une petite-fille avec son grand-père. J'ai beaucoup apprécié ces moments entre les deux personnages.

L'intrigue quant à elle est complexe et il faut certainement plusieurs lectures pour en apprécier tous les rouages. J'ai notamment apprécié de voir la manière dont l'industrie du spectacle se crée dans cette histoire, et surtout les nombreux jeux de mots traduits avec talent qui croquent dans l'esprit comme autant de pépites !

~ En Bref ~

Le mélange entre l'humour et ses jeux de mots et les scènes plus émouvantes fond d'Accrocs du roc un plaisir à lire malgré une intrigue très complexe. Un énorme plus pour le personnage de la Mort !

Accros du roc.- Terry Pratchett.- Ed Pocket

2 commentaires:

  1. Un de mes Pratchett préférés. La série de la Mort est celle que je relis le plus souvent !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime aussi beaucoup la série du Guet ! Malheureusement je n'ai pas encore eu le temps de lire les autres !

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)