mercredi 2 avril 2014

Les Lames du Cardinal


Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l'une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L'espionnage, l'assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins... et même la sorcellerie, qui est l'œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d'Espagne est tombée entre leurs griffes... Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n'ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l'heure est venue de reformer l'élite secrète qu'il commandait jadis, une compagnie d'aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d'élégance, de courage et d'astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal!


Ce roman écrit en 2011 et publié à la base aux éditions Bragelonne s'inscrit dans la lignée des romans de capes et d'épées d'Alexandre Dumas, mais avec des dragons en plus ! Je connaissais déjà le talent d'écrivain et de conteur de Pierre Pevel à travers Les Enchantements d'Ambremer ou plus récemment dans la trilogie de la Wielstadt.
Je ressors de cette lecture plus qu'enchantée par le Paris du XVIIe siècle, par ses personnages mais surtout par l'intrigue de l'histoire. Pas le temps de reprendre son souffle car les chapitres s'enchaînent, recoupant les parties de l'intrigue vers un final qui offre une démonstration d'écriture des plus réussies. On ne se plonge pas uniquement dans une simple réécriture de l'histoire agrémentée de fantasy. Pierre Pevel nous fait véritablement revivre un passé qui aurait pu être : nonobstant les dragons, il est aisé d'imaginer que tous les détails historiques ont été réels. Il suffit pour cela de voir les (trop) nombreuses indications géographiques et les mentions à des personnages historiques : Richelieu, le Pont-Neuf et les anecdotes concernant la vie parisienne en sont des preuves. Je voudrais attirer votre attention sur la minutie des descriptions, aussi bien des bâtiments que celles des personnages. C'est un vrai travail de peintre que nous propose Pierre Pevel dans ses descriptions.

L'intrigue est bien montée et chaque chapitre apporte un élément de résolution, mais aussi d'autres qui la complexifient. Au final, vous resterez littéralement scotchés à votre livre pour comprendre le fin mot de l'histoire. Et l'ajout des dragons dans ce monde teinte une histoire déjà palpitante rend cette histoire déjà intéressante carrément attractive. Ce n'est que le premier tome de la trilogie, mais les dragons font partie intégrante de la trame historique (et Historique d'ailleurs). Et même si l'intrigue concernant leur organisation secrète n'en est qu'à ses débuts, ce qu'on apprend augure une intrigue bien menée que j'aurai grand plaisir à suivre. Pour terminer sur l'intrigue, un petit indice sans spoil : la fin vous fera hurler de frustration !

Que serait une histoire sans ses personnages ? Il y en a pléthore dans Les Lames du Cardinal, pour tous les goûts ! Manipulateurs, menteurs, héroïques ou charmeurs, chaque personnage possède un caractère qui lui est propre, mais qui cache aussi une part d'ombre remplie de secrets. Et ce sont ceux-là qui créent principalement l'intrigue et les retournements de situation dans l'histoire. Certaines relations entre les personnages est très forte et très émouvante et c'est peut-être leurs sentiments qui les rendent si humains pour les lecteurs. Les lames du cardinal forment une confrérie que rien n'arrête, dont les membres sont liés par des liens presque indéfectibles mais qui possèdent tout de même leurs petits secrets.
En plus des dragons, Pierre Pevel nous propose une nouvelle race hybride entre les cracheurs de feu et les hommes que j'aimerais personnellement incarner dans un jeu de rôle.

~En Bref ~



Je ne peux rien rajouter sans risquer de vous révéler quelque chose d'important. Vous l'aurez compris, j'ai adoré cette lecture, je l'ai presque lu d'une seule traite et je ne peux que vous le conseiller !
 Les Lames du Cardinal était aussi ma sélection du mois de mars !

Les Lames du Cardinal.- Pierre Pevel.- Ed Folio.- 2013

1 commentaire:

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)