jeudi 20 mars 2014

Le Faucheur


Fantômes, vampires, zombis, banshees, croque-mitaines... Les morts vivants se multiplient. Car une catastrophe frappe le Disque-Monde : la Mort est porté disparu (oui, la Mort est un mâle, un mâle nécessaire). Plus moyen de défunter correctement. Fini le repos éternel et bien mérité ! Il s'ensuit un chaos général tel qu'en provoque toujours la déficience d'un service public essentiel. Et pendant ce temps-là, dans les champs d'une ferme lointaine, un étrange et squelettique ouvrier agricole manie la faux avec une rare dextérité. La moisson n'attend pas...


Après la mort qui part en vacances, voici la mort qui prend sa retraite. Du coup, personne ne peut mourir ! Plutôt embêtant, surtout lorsqu'on a préparé tout son décès. Mais toute une série de phénomènes étranges se produit, mettant la ville d'Ankh-Morpork en effervescence. Et nous, lecteur, assistons avec grand amusement à cette débâcle.

Car c'est un réel plaisir de se plonger à nouveau dans la lecture d'un roman de Terry Pratchett. Le Faucheur est une histoire remplie d'humour avec mon personnage préféré, la Mort. On la retrouve dans un rôle inhabituel, mais au final plutôt logique pour elle : le fauchage du blé. Il s'agit relativement de la même chose pour lui, juste que le blé est moins bavard. L'histoire est parsemée de ce genre d'analogie ainsi que de dialogues tous plus drôles les uns que les autres.

Les personnages sont attachants, chacun à leur manière ce qui fait que j'ai vraiment eu du mal à m'en séparer au moment d'achever ma lecture. Terry Pratchett nous offre des dialogues dont la merveilleuse traduction de Patrick Couton nous rend toute la truculence et l'humour. Il s'agit sans doute d'une des meilleures traduction que j'ai pu lire.

Il faut avouer que parfois l'histoire peut être assez difficile à suivre concernant les événements d'Ankh-Morpork. Néanmoins, on s'y retrouve assez facilement malgré les va-et-vient de l'histoire entre l'histoire de Pierre Porte et celle des mages qui luttent contre de mystérieux chariots tout de métal construits...
L'auteur alterne dans son récit entre des moments franchement drôles, et d'autres tout aussi plaisant mais dont la portée dépasse la seule volonté de faire rire. Il nous invite ainsi à réfléchir sur la portée des actes de la vie humaine sur le reste du (disque)monde.

~ En bref ~

Le Faucheur est une lecture très divertissante, mais du genre qui marque les esprits et qui donne envie de le relire pour savourer à nouveau tous les jeux de mots qui sont un véritable délice de lecture. Un conseil d'ami, jetez-vous sur ce livre, il en vaut franchement la peine:)

Le Faucheur.- Terry Pratchett.- 2013.- Ed. Pocket

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)