lundi 20 janvier 2014

Point lecture


Ce rendez-vous me plaît bien, définitivement, et j'espère que vous aussi ! Cette semaine, ce billet traitera du roman de Philip K. Dick intitulé Le Maître du haut château. J'en suis à peu près à la moitié...



Il s'agit non pas de science-fiction au sens où on pourrait l'entendre aujourd'hui. Il s'agit plutôt d'un récit fantastique narrant une réalité alternative : ce qui se serait passé dans un monde où l'Axe Allemagne-Japon-Italie aurait gagné la seconde guerre mondiale. Dans ce monde nouveau, un roman controversé se passe sous le manteau. Son sujet : que se serait-il passé si l'Angleterre et les Etats-Unis avaient gagné la guerre ? 

Arrivée là où j'en suis, je dois dire que cette histoire est vraiment intéressante. La modification de l'Histoire dans une fiction m'a toujours attirée. L'auteur nous montre la société à travers ce prisme, ce qui donne un panorama relativement réaliste. Bien sûr, il s'agit de la société des années 1960, ce qui explique la relative "ancienneté" du panorama décrit dans ce roman. 

Le style de l'auteur est suffisamment fluide pour que le livre me reste entre les mains et que je tourne les pages sans vraiment m'ennuyer. Je n'aurais qu'un reproche à faire à cette histoire : la trop grande présence des introspections des personnages. Certes, cela peut donner une plus grande réalité aux protagonistes, mais cela crée trop de longueurs dans la lecture.

La suite dans la future chronique !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)