jeudi 16 janvier 2014

Les Haut Conteurs - T1 La Voix des rois


1190, Tewkesburry, royaume d'Angleterre. A treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d'aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l'auberge familiale. Il ne connait le monde que par les gens de passage, et son meilleur ami, l'ennui, semble bien décidé à lui gâcher son existence.
La venue d'un Haut-Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d'histoires et d'énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean et sur les goules qui s'y cachent. Il ne craint pas les croque-cadavres et s'enfonce seul dans les ténèbres, nuit après nuit... mais un matin, il ne revient pas.
L'histoire a-t-elle mangé celui qui aurait dû la raconter ? C'est ce que va tâcher de découvrir Roland... et peut-être deviendra-t-il lui-même Haut-Conteur ?


Après avoir lu Druide et Martyrs d'Olivier Péru et avoir découvert les Héritiers de l'Aube de Patrick Mac Spare, je m'attaque à cette saga qui a connu un grand succès dès sa sortie. Autan dire qu'ayant adoré les trois livres précédemment nommés, je partais avec de grandes espérances.

Commençons par le fond de l'affaire. L'histoire se déroule durant une période historique que j'apprécie particulièrement dans la littérature : un monde médiéval inscrit dans notre histoire réelle. Rien de bien extraordinaire apparemment. Mais cette réalité est détournée pour y inscrire l'existence d'une prestigieuse corporation, les Hauts-Conteurs, narrateur renommés qui sillonnent l'Europe en quête d'histoires et d'aventures. Mais pas seulement : ces capes pourpres comme on les surnomme sont également à la recherche d'un mystérieux ouvrage nommé Le livre des Peurs. J'ai adoré voyager dans l'Angleterre du moyen-âge dans laquelle la réalité est légèrement différente de celle que nous connaissons. Cette nuance fait de La Voix des rois un livre à part.

L'intrigue se montre pleine de rebondissements inattendus. Patrick Mac Spare et Oliver Péru promènent leurs lecteurs au gré des chapitres et des aléas de l'intrigue. Si j'ai globalement pu voir vers quoi tendait cette histoire, j'ai été surprise par la tournure que prenaient les évènements. C'est un point important qu'il faut soulever ici : si certains éléments sont attendus, c'est la manière dont l'action parvient à son terme qui est surprenante. C'est une histoire totalement immersive dans laquelle je me suis plongée très facilement et avec un grand plaisir. Les péripéties que les personnages devront affronter se succèdent à un rythme croissant et font une intrigue de qualité avec des énigmes et des mystères qui semblent s'éclairer d'eux-mêmes.

La qualité d'écriture des deux auteurs est bien présente dans cette histoire. On se laisse porter par un style fluide et facilement immersif. Cette plume crée ainsi une ambiance véhiculant un mystère frôlant parfois la peur. Les descriptions de ces scènes vont dans ce sens : tout est mis en place, tout est écrit pour nous plonger dans l'ambiance de la quête des capes pourpres.

Chaque personnage à sa manière est attachant. L'intrigue menée par les auteurs nous montre plusieurs aspects de la personnalité de chacun et la manière dont ils appréhendent les évènements dans lesquels ils sont plongés. Chaque personnage est motivé par sa propre quête et possède ses propres secrets. C'est peut-être cela en particulier qui les rend si tangibles et humains.

~ En Bref ~
La Voix des Rois est le premier tome d'une saga qui s'annonce prometteuse. L'intrigue mise ici en place est très prenante et pousse le lecteur à vouloir en savoir plus, que ce soit sur cet ordre mystérieux ou sur la quête qu'il poursuit contre les forces du mal.

En refermant ce livre, je dois avouer que j'ai envie de retrouver Roland, Mathilde et les autres capes pourpres dans la suite de cette saga que j'espère toujours aussi captivante !

Les Haut-Conteurs - T1, La voix des rois.- Oliver Péru/Patrick Mc Spare.- Ed Scrinéo/Pocket

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)