mercredi 18 décembre 2013

Maîtresse de guerre


Dans le même univers que celui du Puits des mémoires, Kaelyn, fille d’un maître d’armes, rêve de reprendre le flambeau paternel, tandis que les autres filles de son âge rêvent d’un beau mariage. Elle a le talent, l’instinct, la volonté. Elle ne demande qu’à apprendre. Mais cela ne suffit pas : c’est un monde dur, un monde d’hommes, où la place d’une femme est auprès de son mari, de ses enfants, de ses casseroles. Il va falloir lutter. Elle s’engage donc dans cette grande armée qui recrute partout des volontaires pour aller se battre au bout du monde. Des milliers de soldats partis « libérer » le lointain sultanat d’Azman, plaque tournante de l’esclavage, terre barbare où règnent les cannibales. Dans la violence de la guerre, elle veut acquérir seule ce que personne n’a voulu lui enseigner. Mais le grand sud, plongé dans le chaos de l’invasion, va bouleverser son destin bien au-delà de ses attentes…


Voici le nouvel opus de Gabriel Katz après sa trilogie du Puits des Mémoires aussi bien écrite qu'attractive ! Un grand défi pour ce roman que j'attendais avec impatience. Allait-il être passionnant, si oui, plus ou moins que la trilogie ?

J'ai apprécié cette lecture. Retrouver la plume de l'auteur m'a fait plaisir et je dois dire que cette histoire m'a emmenée avec elle sans vraiment que je m'en aperçoive.
Je commencerai avec le seul bémol que j'ai trouvé dans cette histoire, c'est le lieu dans lequel elle se déroule. Le désert n'est pas tellement à mon goût, je préfère la neige et le froid à la chaleur et au sable. J'aurais aimé voir le conflit se dérouler dans le pays d'origine de l'héroïne, le nord ! Mais ce n'est pas vraiment un reproche, c'est mon goût personnel après tout...

J'ai dit que l'histoire m'avait emmenée sans que je m'en rende compte. C'est que la narration est fluide, le suspens dispersé aux endroits adéquats et la trame de l'histoire passionnante. On enchaîne les chapitres pour connaître la suite et on arrive à la fin plus rapidement que prévu. C'est vraiment une très bonne histoire dont chaque détail est soigné, en particulier la fin qui ne décevra pas. Si je n'ai pas hurlé comme à la fin du second tome du Puits des mémoires, j'ai été un peu déçue de l'avoir terminé, je dois l'avouer.

Les personnages aussi sont intéressants voire attachants. J'ai pris plaisir à suivre Kaelyn qui réussit à survivre dans un monde rude et sans concessions. Tous les personnages semblent réels tant dans leurs sentiments que dans leur réaction. Cela témoigne du talent d'observation de l'auteur quant à l'espèce humaine...

Un plus pour la place qu'occupe Kaelyn. J'ai apprécié de la voir surmonter les préjugés militaires et plus généraux qui peuvent exister sur les femmes. Il s'agit d'une analyse pour le moins intéressante des préjugés sur les femmes, mais aussi ceux qu'ont les hommes sur leur semblables.

~ En bref ~

Maîtresse de guerre a été une très bonne lecture pour moi. L'écriture est de qualité et l'histoire est prenante. Le bémol n'en est au final pas vraiment un, et les personnages permettent vraiment d'entrer dans l'histoire. Que demande le peuple ?

Maîtresse de guerre.- Gabriel Katz.- Ed. Scrinéo.- 2013

1 commentaire:

  1. une belle lecture de mon côté aussi! c'était une première de cet auteur pour moi, je lirai peut être sa trilogie maintenant que j'ai découvert son univers..

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)