samedi 7 septembre 2013

Le livre de la création


Les héros sont presque tous morts, mais les hommes se battent encore.
Les mondes de la Confédération sont tombés. Les armées du Neo-Mashma s’imposent, Le Livre de la Création se déchire, lui qui seul contient l’univers et sa permanence. Une apocalypse implacable étendra bientôt son aile noire sur les survivants de la Confédération des Cent Planètes.Cependant, dans l’ombre et le secret, les Derniers Guerriers du Silence poursuivent la lutte.
Une poignée de héros fragiles et farouches sont lancés dans une quête désespérée afin d’empêcher le monde de sombrer.
Les pages du Livre s’amenuisent, sa puissance faiblit et la trame du monde s’épuise.
Le Dieu Noir sera impitoyable avec les indécis et seule la vibration sacrée du Chant Premier a le pouvoir de sauver les âmes.
Il est temps d’écrire le Destin de l’Humanité, il est temps de clore le Livre de la Création.




Me revoilà replongée dans les méandres de cette histoire, presque un an après le premier tome. J'avoue avoir eu un peu de mal à rentrer à nouveau dans cette histoire, car l'auteur nous plonge in medias res dans une scène pour le moins angoissante. Néanmoins, il fait en sorte de nous remémorer les éléments importants de l'histoire tout en douceur et en subtilité.

C'est d'ailleurs ce terme qui me vient en premier à l'esprit lorsque je repense à ce livre. En effet, l'auteur a beau prévenir le lecteur de l'imminence d'une guerre destructrice, ce dernier n'en sera pas moins séduit par la douceur narrative. Les combats sont toujours vu de manière distante, comme si celui qui les décrit les voyait à travers les pages de ce fameux Livre de la Création.

Concernant ce genre de livre, ce qui m'attire le plus est le mélange de science-fiction, genre avec lequel j'ai beaucoup de mal comme vous le savez, et la fantasy. Magie et science ne sont pas opposées, et ce mélange réussi a tout pour séduire. On a souvent vu les Intelligences Artificielles se rebeller, tenter de détruire les hommes et le monde. Mais ici c'est le contraire. Celle dont je parle se révèle très humaine, bien plus que d'autres personnages humains faits de chair, de sang et d'os.

Je l'ai déjà dit dans la chronique du premier tome de cette série, la part belle est bien sûr faite aux personnages, et surtout à la manière dont leurs choix vont influencer le destin d'un univers entier.

Mais dans ce second tome en particulier, j'ai eu la notable impression que l'accent a été mis sur un sujet primordial à notre époque : la sauvegarde de notre planète de la folie des hommes. C'est en effet un être humain devenu immortel qui sera à l'origine de toute cette histoire et de cette lutte.

De prime abord, on peut croire que les forces sont divisées en deux camps strictement manichéens. Si quelques personnages sont ainsi, une lecture plus attentive des personnages qui peuplent cette histoire montrent toutes les évolutions mentales qui peuvent survenir à cause (ou grâce) d'évènements bouleversants.

C'est au final un roman très humain que nous propose Yoann Berjaud. Malgré une chronologie assez difficile à comprendre pour qui n'a pas lu récemment le premier tome, on se raccroche assez rapidement à l'histoire qui mêle action et poésie de la meilleure des manières.

Ce diptyque des Derniers Guerriers du Silence est une série que je recommande chaudement !

Les Derniers guerriers du silence, T1, Le Livre de la création.- Yoann Berjaud.- Ed Mnémos. 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)