lundi 17 juin 2013

L'Ange Blond


Thriller d'espionnage au cœur d'un empire napoléonien contemporain, L'Ange Blond est une uchronie foisonnante, une aventure haletante, rythmée par des scènes d'action cinématographiques, L'héroïne y apporte une touche d'élégance et de féminité, doublée d'une impertinence qui séduira tous les lecteurs.



Si vous suivez régulièrement mon blog, vous aurez sûrement remarqué que je ne suis pas férue de thrillers ou de récits relatant des enquêtes de manière plus générale. Mais bon. Qui ne tente rien de nouveau, reste idiot. C'est donc comme d'habitude avec curiosité que j'ai commencé ce roman.
Je voudrais d'abord notifier l'impeccable qualité du livre en lui même, et saluer l'initiative des éditions Mnémos qui ont créé une magnifique collection poche aussi belle que solide. La couverture est très belle et intrigue, et je peux dire après avoir lu ce roman que cette seule image résume les éléments principaux de l'histoire.

Le lecteur se trouvera plongé dans un monde qui pourrait être le nôtre, mais dont l'Histoire passée est différente. L'essor technologique s'est fait dès le XIXe siècle, presque, et les grandes villes d'Europe sont bâties presque de la manière dont Jules Verne l'a écrit dans plusieurs de ses nouvelles. Il ne s'agit pas d'un combat contre la technologie, mais celle-ci semble disposer d'un certain libre-arbitre qui m'a ravie sans m'inquiéter outre mesure, car l'héroïne dispose d'un entraînement spécial pour les mater.

L'Histoire est revisitée : des personnages prennent une ampleur démesurée, comme Napoléon Ier qui fonde un Empire toujours prospère à notre époque (supposée), ou encore d'autres qui ne joue aucun rôle précis, comme Adolf Hitler, devenu artiste peintre dans le roman. Les remaniements historiques me rendent souvent méfiante car cela relève d'une trop grande prise de parti de l'auteur. Mais dans L'Ange Blond, force est de constater que cela tient la route et que la question « Qu'est-ce qui se serait passé si... ? », crée un univers parallèle immersif.

L'histoire tourne autour du personnage d'Aurore Lefèvre, une jeune femme d'une trentaine d'années possédant plusieurs cordes à son arc : musicienne, dresseur de biônes, et ancienne légionnaire ! La jeune femme que l'on appelle non sans raison l'ange blond, possède une beauté ravageuse, mais est dotée d'un caractère pour le moins rude et rebelle qui la rend dangereuse, tant pour ses ennemis que pour l'Agence pour qui elle travaille contre son gré.

Les personnages et les relations tissées entre eux sont pour moi l'atout principal de ce roman. L'auteur nous les décrit de manière totalement humaines, avec leurs force et leurs faiblesses, leurs tares et leurs réactions inattendues.

Ami lecteur, prépare toi à te retrouver plongé dans une mission pour sauver l'Empire d'Europe fondé par Napoléon Ier d'un complot ayant pour but la disparition de la dernière représentante du « premier ».

Mais les jours sont comptés avant l'achèvement du plan Troie, et l'auteur a réussi à faire monter la pression chez le lecteur qui ne saura pas résister à l'envie de tourner les pages jusqu'à la dernière pour connaître le fin mot de l'histoire.

~ En bref ~ 
Une histoire palpitante, des péripéties sans cesse renouvelées et un dénouement pour le moins surprenant. Vous vous régalerez ! L'Ange Blond est un véritable « page-turner » dans lequel vous plongerez sans hésiter. 
Lecture faite dans le cadre de la masse critique Babelio =)

L'Ange Blond.- Laurent Poujois.- Ed Mnémos.- 2013

2 commentaires:

  1. Contente que ça t'ai plu, j'ai également adoré ! Faut pas avoir peur des enquêtes et compagnie, il y en a de vraiment bien :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai longtemps hésité à lire ce livre en Grand Format, peut être que maintenant qu'il est sorti en poche je vais me laisser tenter :)

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)