samedi 12 janvier 2013

Magma



Sur Orkrün, Kon et noK règnent en maître et on fait disparaître la nuit. Pire, ils grossissent et transforment la planète en un désert immense, annonçant sa destruction prochaine. Alors que la vie dans le désert est dangereuse, deux guerriers, uniques rescapés de leur tribu, se voient confier une mission d'un genre un peu particulier : sauver le monde. Mais pour ça, ils vont devoir trouver des compagnons, et affronter les terribles dangers du désert. Seront-ils à la hauteur de cette mission ?



Ce qui attire tout de suite dans Magma, c'est l'originalité du monde dans le vaste milieu de la fantasy française. Si on connaît des mondes rudes où la vie est difficile, on en rencontre moins à ce point de déchéance. C'est ce qui fait certainement l'une des forces de ce livre : le rythme narratif est accéléré par la menace de fin et par la brièveté du roman.

Mais la brièveté de Magma constitue également son principal point faible : l'action aurait amplement mérité d'être beaucoup plus développée, et je suis ressortie de ma lecture avec un sentiment de frustration sur ce point. Le début du récit est rythmé comme tout autre, avec des actions ponctuelles plutôt bien décrites. Mais tout s'accélère à la fin et se résout un peu à la manière d'un ''Deux ex machina''. Dommage.

Les descriptions font ressortir la rudesse de cet univers malgré tout riche en vie. De nombreuses entités réussissent en effet à survivre dans ce désert a priori inhospitalier. C'est la diversité de ces entités ainsi que leurs descriptions qui donnent envie de connaître un peu plus cet univers si particulier et si instable.

Pas de créatures comme les elfes, ou les dragons, mais tout un bestiaire animal est développé dans l'histoire. C'est un savant mélange entre des éléments connus et une totale nouveauté qui crée l'originalité de ce bestiaire. Les humains ne sont pas en reste. C'est tout un panel de caractères au final très réaliste que nous offre Pierre Brulhet.

Qu'ils soient attachants, énervants voire carrément répugnants, aucun personnage ne pourra vous laisser totalement indifférent. Chacun comporte son lot de forces et de faiblesses comme tout un chacun. Ce sont les dialogues entre les personnages qui créent le point faible de l'histoire. Comme l'action, ils auraient mérité d'être développés.

Terminons sur une bonne note en parlant de la toute fin de l'histoire qui est à la fois prenante et très poétique. C'est le récit d'un sacrifice, et l'auteur offre à son lecteur une réflexion tout en finesse et en beauté sur l'importance de la nature et la nécessité de la sauvegarder.
Depuis le temps que j'ai entendu parler de ce livre, je suis contente de l'avoir enfin lu, et il me laisse une assez bonne impression ! Merci aux éditions Juste Pour Lire pour ce cadeau.

Magma.- Pierre Brulhet.- Ed. Juste pour Lire.- 2012

2 commentaires:

  1. Je ne suis pas très convaincue, je ne pense pas lire ce roman. Très bel article, cependant, tout en nuances. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tenté d'apporter mon ressenti en demi-teinte. ^^ Merci pour ton avis Elsinka :)

      Supprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)