samedi 26 janvier 2013

L'extrait qui fait envie n°10

Pour une fois que j'allie lecture universitaire et lecture plaisir... Je ne me prive pas pour vous faire partager un extrait des Lais de Marie de France !



L'extrait se situe lorsque le chevalier Guigemar décide d'organiser une partie de chasse avec ses gens. J'apprécie ce texte car on retrouve le merveilleux souvent présent dans les chansons de geste. Il s'agit ici d'un thème récurrent de la biche parlante.

"Guigemar est un chasseur passionné.
On se lance à la poursuite d'un grand cerf
et on lâche les chiens. 
(...)
Il voit une biche avec son faon. 
La bête était toute blanche et portait des bois de cerf.
Les aboiements du chien la font bondir.
Guigemar tend son arc, décoche une flèche et l'atteint au front.
Elle s'abat immédiatement mais la flèche rebondit
Et vient traverser la cuisse de Guigemar si profondément qu'elle atteint le cheval.
Il doit aussitôt mettre pied à terre et tombe sur l'herbe épaisse près de la biche qu'il a atteinte.
La biche souffrait de sa blessure et gémissait.
Elle se mit alors à parler : 
"Hélas, je vais mourir ! Et toi chevalier, toi qui m'as blessée, voici ta destinée :
Puisses-tu ne jamais trouver de remède ! Nulle herbe, nulle racine, 
nul médecin, nulle potion ne guériront jamais la plaie de ta cuisse tant qu'une femme ne viendra pas la guérir,
Une femme qui souffrira pour l'amour de toi plus de peine et de douleurs que nulle autre amoureuse.
Et toi, tu souffriras tout autant pour elle. Et votre amour émerveillera tous ceux qui aimes, qui ont aimé et qui aimeront.
Maintenant va-t'en, laisse moi en paix !"

J'apprécie beaucoup la littérature médiévale, en particulier les thèmes. Et j'espère que cet extrait vous aura donné envie de parcourir quelques lais :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)