lundi 31 décembre 2012

La somme des rêves




Les Mages Bleus, servants de l'Equilibre, ont été décimés, mais l'un des leurs a survécu au prix de son honneur, motivé par le besoin impérieux de transmettre la vie.
Le jeune Cerdric, né bréon de la noble famille Tirbald, va, quant à lui, affronter une mère qui ne l'a pas désiré, un monde qui semble incapable de l'aimer.
Et si la solution à ses tourments résidait dans la Marche voisine, là où vit son mystérieux père, en exil ?
Mais au terme de son voyage, Cerdric recevra surtout le poids d'un secret terriblement lourd à porter : celui de la Somme des Rêves, une espérance de renouveau pour ceux qui refusent de s'incilner devant les dieux...



Je n'avais entendu que du bien de ce roman, et connaissant le talent d'écriture de Nathalie, je ne pouvais m'attendre qu'à un roman de qualité. Et je n'ai pas été déçue. Je suis allée de surprise en surprise en lisant cette histoire.

D'abord, la préface. Après l'avoir crue écrite par l'auteur elle-même puis par l'éditeur, j'ai découvert avec stupeur (et grand plaisir) la signature de Robin Hobb ! De quoi me conforter dans ma hâte d'en savoir plus sur cette histoire !
La somme des rêves commence avec la fuite éperdue d'un mage déchu. Pourquoi ? Une sorte d'Inquisition revisitée. S'en suit une toute autre histoire, les chroniques d'un certain Cerdric Asulen qui se révèle être le héros de l'histoire.

Fils sans père et d'une mère qui le hait, Cerdric se trouve confronté à de bien grands mystères. Élevé dans la superstition des Dieux et craignant les fées, il se retrouve confronté à son passé et à la folie que peut engendrer la foi, massacres, mensonges et autres abominations. Le lecteur pourra ainsi percer à jour les mystères de cette société régie par une hiérarchie religieuse très stricte.

Les paysages sont magnifiquement décrits, et leur magie et leur majesté transparaissent dans les lignes, de telle manière que le lecteur aura l'impression de parcourir l'immense forêt des fées ou les capitales humaines.
Chacun à leur manière, les personnages sont traversés par de nombreux sentiments qu'un jour nous avons tous ressenti, et leur intensité donne une intense impression de réalisme ainsi que toute leur tangibilité.

L'auteur a l'art de passer sur un quotidien pouvant être lourd et ne s'attarde que sur les évènements marquants de son existence. Suivre la vie du jeune Cerdric apparaît ainsi remplie de surprises et ces ellipses donnent plus de légèreté à l'histoire. Le rythme est ainsi soutenu et chaque chapitre comporte son lot de révélations et de rebondissements.

De la magie et de l'action, le tout en finesse. Nathalie Dau n'est pas tombée dans le travers de représenter des personnages bourrins et des magiciens à longue barbe grise.

En bref, La Somme des rêves est un roman plein de talent sans lourdeur ni longueur mais écrit avec beaucoup de poésie et de finesse. A conseiller aux amateurs du genre, Nathalie étant une auteure et surtout une conteuse de grand talent.

Un petit plus pour la superbe couverture de Mathieu Coudray :)
La somme des rêves.- Nathalie Dau.- Ed Asgard.- 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)