mercredi 14 novembre 2012

Sohl, L'oeil et le poing - T1




Une arme ancestrale
Une menace en sommeil
Quelle est la raison qui pousse Herlann Oeil-Sombre à lancer un simple barde aux trousses des ravisseurs de sa fille ?
Et qui est Gray, ce mystérieux sorcier qui fait vaciller l'avenir du Royaume de Sohl ?
Entre manipulations, trahisons et faux-semblants, des ruelles sombres de Tiramar au glacial Royaume du Nord, suivez une poignée de héros luttant contre les méandres de leur destin. 


J'ai vu plusieurs fois cette superbe couverture en librairie sans l'acheter. J'ai craqué au salon fantastique lorsque j'en ai entendu parler. J'ai bien fait de me laisser tenter. La trame narrative, si elle peut paraître classique (« la jeune fille d'un riche personnage a été enlevée, allez la chercher ! »), se ramifie en plusieurs récits faisant voyager le lecteur à travers les époques. Sans le perdre dans les froids couloirs du temps malgré tout.

La lecture de l'histoire est tellement fluide et prenante que je suis arrivée au bout du texte sans m'en apercevoir. Je me suis prise dans les aventures de Lorne, Lhèm et les autres personnages au point d'entendre les cliquetis des armures et le bruits des mystérieuses créatures dans les bois.

L'auteur écrit de manière très descriptives, ce qui permet de visualiser de manière près précise les paysages naissant sous sa plume. Néanmoins, je pense que certaines scènes et plusieurs détails auraient qui auraient mérité un plus ample développement se sont trouvés vite éclipsés à peine ébauchés. Je pense par exemple aux mystérieuses créatures appartenant au folklore Sohlien.

L’œil et le poing n'est pas un roman exempt d'humour. Celui-ci est présent par petites touches savamment distillées dans les chapitres. Il s'agit souvent de petits bouts de phrases : des créatures soit-disant fantastiques dans un monde où les dragons sont maîtres par exemple. L'humour donne une aura de réalité au récit. Il est souvent employé pour désamorcer une situation tendue par la peur ou la colère. C'est aussi ce qui rend les personnages plus humains, à mon sens.

On pourra regretter des passages peu clairs où il devient difficile de se repérer. Mais rassurez-vous, c'est rare dans l'histoire. Malgré ce détail, l'auteur a su ménager le suspens et le lecteur parviendra à la fin du texte sans aucun temps-mort dans l'intérêt de l'histoire.

Amateurs de combats, de dragons et de magie, procurez vous L’œil et le poing au plus vite !

Sohl, L'Oeil et le poing (T1).- Julien d'Hem.- Ed Asgard.- 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)