dimanche 18 novembre 2012

Les adversaires



Tous les 372 ans, sept entités appartenant aux Ordres angéliques et aux légions démoniaques s'affrontent dans un combat mortel, le tout à l'abri des regards des mortels. Jusqu'à ce jour où Ayati surprend un étrange combat dans un terrain vague où deux personnes s'affrontent à coup d'épées lumineuses… Sans le savoir, elle se retrouve embarquée dans une histoire qui dépasse l'entendement et dans laquelle elle est destinée, alliée à l'un de ses amis de classe, à accomplir des choses extraordinaires. Survivra-t-elle à ce combat mortel ?


Young adult... Je n'ai pas l'habitude de lire ce genre de romans qui m'évoquent des histoires d'amour entre deux adolescents qui à la base se détestaient, le tout dans un univers plus ou moins fantasy. Pas du tout mon truc. Mais le roman Les Adversaires m'a étonnée par plusieurs aspects.

Le style de l'auteur d'abord. Je n'ai jamais eu l'occasion de lire ses romans, mais son écriture est rapide et prenante. Les dialogues me semblent quant à eux moins travaillés que le reste du texte, mais également inadaptés aux personnages par moments.
Mais c'est bien la seule chose qu'on pourrait reprocher à ce texte.

Les chapitres sont relativement courts, une caractéristiques des romans jeunesse. Cela permet à l'auteur de passer rapidement d'un camp à un autre pour permettre de garder le lecteur en haleine, mais aussi pour préserver un certain suspens.

Le clivage entre les anges et les démons, un tournoi dont un seul candidat sortira vainqueur... Autant de sujets déjà maintes fois utilisés. Mais pas comme dans Les Adversaires. L'originalité de ce roman tient dans la conjugaison des de ces deux idées.

De plus, le fond de l'histoire est bien fourni : le lecteur pourra ressentir les recherche qu'a effectué Fabien Clavel à propos des deux camps : les anges et les démons.

Mais comment savoir où s'arrête la réalité, et où commence la fiction ? Seule votre imagination vous le dira !

Les adversaires.- Fabien Clavel.- Ed Le pré aux clercs.- 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)