mercredi 5 septembre 2012

Le livre des choses perdues


David est un garçon sage. Mais sa maman est mourante. Alors, pour l'empêcher de mourir, le petit garçon de douze ans respecte scrupuleusement les rites qu'il a mis en place, parmi lesquels les livres tiennent une place prépondérante. Mais sa mère meurt, et la vie de David va changer du tout au tout. Les livres lui parlent, et il rencontre un homme étrange et biscornu. Pour couronner le tout, le voilà passé dans un monde où plus grandes peurs des enfants prennent vie...





Beaucoup de choses à dire à propos de ce livre. Lorsque je l'ai terminé, j'ai eu du mal à retourner dans le monde actuel. Le livre des choses perdues est un savant mélange de nombreux contes : le Petit chaperon rouge, la Belle au bois dormant, Hansel et Gretel, mais aussi Alice au Pays des merveilles. L'auteur a su prendre le meilleur de chacun d'eux et le mélanger aux autres pour créer ce roman.

Si l'on s'attend au happy end comme dans la plupart des contes, tout ne paraît pas gagné lorsque l'on tourne les pages de ce surprenant roman. Chaque chapitre apporte son lot de péripéties, et l'auteur nous mène du bout de sa plume aux quatre coins de son royaume imaginaire fantastique que l'on visite avec un respect mêlé de crainte.

Les descriptions de ce texte dressent un monde sombre, inquiétant et grouillant de dangers. Il n'en est pas moins fantastique et inexplicablement attirant. John Connolly sait révéler nos peurs enfantines et s'amuse à les égrener au fil du texte. Attendez-vous à revivre les contes comme vous ne les avez jamais vus !

Des chapitres un peu longs peut-être, et des titres qui en révèlent trop sur le contenu. Je préfère généralement un mot bien choisi qui épaissit le mystère autour de son contenu. Malgré tout, ces titres donnent au livre le côté «19ème siècle » des romans d'aventure de l'époque.

Le titre de ce roman, Le livre des choses perdues, est bien choisi : à la fois un élément incontournable de l'histoire, il possède l'extraordinaire pouvoir d'extraire de la mémoire du lecteur toutes ces petites choses d'une enfance plus ou moins lointaine.

Avis aux amateurs de contes pour grands.

Le livre des choses perdues.- John Connolly.- Editions J'ai Lu.- 2010.- 7€60

2 commentaires:

  1. J'ai un souvenir perturbant de ce livre, on est loin des contes enfantins, car ils sont remaniés de telle sorte à faire ressortir tous les travers de la tragédie humaine ... Et il y a beaucoup à faire. C'est dérangeant et ensorcelant. Une belle découverte dans l'ensemble !

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait, je trouve que l'auteur a réussit un tour de force en nous montrant tous les aspects les plus noirs des contes qui ont bercé notre enfance... :)

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)