vendredi 1 juin 2012

L'extravagant voyage du jeune et talentueux T.S. Spivet


Tecumesh Sansonnet (TS pour les intimes) Spivet est surdoué. A tel point que le Smithonian, intéressé par ses travaux, le convoquent à Washington pour recevoir le prestigieux prix Baird récompensant nombreux dessins et cartes. Tout va bien dans le meilleur des mondes donc.
Mais TS Spivet est confronté à un problème majeur pour recevoir son prix. Il n'a que douze ans ! Passionné par la cartographie, il dessine et recense tout ce qu'il voit, jusqu'au schéma d'un épis de maïs en train d'être décortiqué par sa sœur.

Méticuleux, observateur, TS Spivet semble être un enfant calme et réfléchit. Au grand désespoir de ses parents et surtout de son père qui ignorent sa double vie scientifique. Car oui, personne n'est au courant de l'immense talent de T.S, bafoué par son professeur. Son seul appui provient d'un ami de sa mère qui l'aide à développer ses talents.

Après un refus, T.S Spivet décide de tenter sa chance. Le voilà embarqué dans un périple à travers les États-Unis dans un train de marchandises où il fait de d'étonnantes rencontres et fait de surprenantes découverte sur la vie « nomade ». Mais ce périple n'est qu'une étape, il devra ensuite affronter des situations qui paraîtront cocasses au lecteur : l'étonnement des responsables du Smithonian par exemple...



La couverture de ce livre avait retenu mon attention : colorée et emplie de dessins. Cela donne une première idée de ce que le lecteur trouvera dedans. Un beau travail des éditions du Livre de Poche il faut l'avouer. Le titre lui-même « résonne exotique » comme un récit de voyage de la fin du 19ème siècle. Une annonce au dépaysement donc.

L'histoire est réellement à la hauteur de cette attente : la plus grande partie du récit est dédiée au voyage. La narration à la première personne montre à quel point le monde peut être grand, surtout du point de vue d'un enfant. C'est donc un véritable récit initiatique qui se dessine sous le stylo du narrateur, pour le plus grand plaisir des amateurs du genre.
A l'instar de la tendance du narrateur à la précision, tout est décrit avec minutie : les paysages, les gens et jusqu'à leurs propos, ce qui pourrait gêner certains lecteur amateurs de textes presque épurés de descriptions.

Certes, la fin est un peu attendue... le contraire eut été étonnant. Mais cette chute passe relativement inaperçue face à l'intensité du livre en lui même.

Ce qui a été le plus significatif pour moi se retrouve dans la mise en page de cet ouvrage : la présence d'un important paratexte. Tous les blancs de chaque page sont copieusement remplis de schémas et d'annotations du texte principal. Cela renforce l'aspect « carnet de voyage » qui est des plus réussis.
Dernier fait original : l'encre utilisée est marron. C'est un détail, mais j'ai trouvé la lecture beaucoup plus agréable avec cette beaucoup plus douce.
Un livre que je recommande vivement aux amateurs de récits de voyage ! C'est un livre qui me tient particulièrement à coeur et que je relis toujours avec plaisir

L'extravagant voyage du jeune et talentueux T.S. Spivet.- Reif LARSEN.- Ed Livre de Poche.- Juin 2011.- 7€60

2 commentaires:

  1. Un chef d’œuvre! Un de mes livres préférés assurément! Une de mes plus belles lectures^^ Merci pour ton avis, il me donne envie de le relire.
    Pauline,
    Entre Les Pages : http://areader.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
  2. J'avais beaucoup aimé ce roman ! Mise en page originale, tout comme l'histoire d'ailleurs.

    Je me suis d'affection pour ce petit bonhomme. :)

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)