lundi 7 mai 2012

La Compagnie des fées


La forêt de Sherwood, devenu un haut lieu du tourisme en Angleterre, est petit à petit rongée par la civilisation moderne. A tel point que les elfes, sagement gouvernés par Obéron et Titania, doivent se résoudre à quitter leur demeure ancestrale où ils étaient établis depuis la nuit des temps.
Commence donc un voyage haut en couleurs, agrémenté par des événements tous plus imprévus les uns que les autres : un jeune homme ensorcelé en charge de les aider à atteindre une autre forêt plus grande, le vol d'un enfant par Titania qui déchaînera les médias du monde entier… A leur passage, nombre de créatures mythiques se réveillent et se remettent à vivre… même les pires, comme Morgan Le Fay qui volera l'enfant de Titania. Les elfes arriveront-ils sains et saufs à la Nouvelle Forêt ?


La compagnie des fées est pour moi le meilleur mélange des légendes arthuriennes, celtiques, mais aussi d'une excellente adaptation du Songe d'une nuit d’Été de l'éternel Shakespeare. Le lecteur pourra d'ailleurs assister à une scène hilarante dans laquelle les elfes croiseront la route d'une troupe de comédiens en pleine répétition d'une scène du Songe d'une nuit d'été... Puck et ses compères seront ulcérés de voir de vulgaires humains prendre leur rôle de manière si mauvaise.
Le lecteur pourra donc y retrouver les personnages principaux de la pièce, en chair et en os : Obéron le roi des elfes, Titania la reine des fées, mais aussi Puck, le lutin malicieux. Guidés par Sid, le jeune mécanicien, ils chercheront coûte que coûte à rejoindre la Nouvelle Forêt dans laquelle ils pourront vivre en sécurité.
Durant leur voyage, ils passeront par des sites chargés en légendes et en magie : stonehenge par exemple. C'est là qu'ils devront affronter la terrible Morgan qui s'est éveillée à cause de l'onde de choc provoquée par le mouvement d'un peuple magique.

De nombreuses légendes vont être offertes au lecteur durant le voyage des elfes : une vache immense, un géant... autant de mythes plus ou moins connus de l'histoire anglaise. En plus de la lecture d'un roman fondamentalement drôle et émouvant, le lecteur pourra également dévorer une véritable tranche du folklore britannique.
La Compagnie des fées est donc un véritable hommage à la littérature et aux légendes britanniques et celtiques. Ce roman drôle et émouvant est à mettre au plus vite dans toutes les bibliothèques des amateurs des légendes, mais aussi de la fantasy en général !

La compagnie des fées.- Gary Kilworth.- 2005.- Ed Terre de brume
Paru en 2007 aux éditions Folio SF

1 commentaire:

  1. J'ai toujours été intriguée par ce livre, et là tu me donnes une bonne occasion de me lancer dans sa lecture, j'aime beaucoup la Fantasy et le côté légende, univers féerique, je devrais donc trouver mon bonheur dans ce roman. Bonne journée Aranae.

    RépondreSupprimer

Un avis ? Une remarque ? N'hésitez pas. :)